"An astonishing benchmark in musical expressiveness and transparency"

Blue note award 2020

Traduit de l'anglais

"Du point de vue de l'utilisateur, l'utilisation quotidienne (via l'application Mola Mola remote pour votre téléphone ou votre tablette) plus toutes les mises à jour de logiciel et de firmware, il pourrait bien être le DAC le plus convivial et le plus facile à utiliser que j'ai rencontré jusqu'à présent. La sélection et la configuration des préréglages, les réglages de volume, l'affichage de l'état du DAC, les détails du fichier en cours de lecture et les versions du micrologiciel, ainsi que la vérification et le téléchargement des mises à jour du micrologiciel, sont tous gérés de manière pratique depuis votre smartphone ou votre tablette. Et, si vous utilisez le préamplificateur Mola Mola Makua, vous pouvez également gérer l'étage phono supplémentaire avec celui-ci. Bien joué Mola Mola ! Mais qu'en est-il de la musique ?

Dès la caisse d'expédition (cette unité a été entièrement rodée chez GTT avant d'être expédiée), il était clair que le Tambaqui était un cran au-dessus. Le premier attribut que le Tambaqui m'a presque fait remarquer est son sentiment général de facilité et d'organicité. Il était décidément moins numérique, ne présentant pas le corps et la tonalité plus maigres typiques, ni la dimensionnalité plus dure, plus tranchante et aplatie. Les basses étaient offertes dans une extension, un poids et une plénitude presque parfaits, rendus avec une intégration analogique inhabituelle. Les tonalités étaient "arrondies", pas aplaties, et l'extension creusait bien dans la zone subsonique (mes Von Schweikert Audio ULTRA 9 peuvent jouer 16 Hz), mais la finesse et la définition pure qu'il est capable de rendre dans cette région était tout à fait exaltante. La cohérence, la profondeur et l'impact des basses, l'équilibre tonal global et, en particulier, le degré de recréation spatiale qu'il accomplit sont considérablement plus raffinés et précis que ce que j'ai pu réaliser avec pratiquement n'importe quel autre DAC à boîtier unique que j'ai rencontré auparavant.

Encore une fois, le niveau des réalisations de Tambaqui à cet égard est rare, surtout pour un moteur de reconstruction numérique qui n'utilise pas d'alimentation externe et de dispositifs de re-clocking. C'est une caractéristique fabuleusement séduisante. Alors que j'ai entendu plusieurs DACs à boîtier unique qui peuvent offrir un soupçon du naturel que le Tambaqui exprime de manière si fluide, ces autres DACs semblaient tous le faire au détriment de la résolution. Ils semblaient avoir choisi de renoncer à la transparence musicale pertinente que le Tambaqui offre, dans une congruence sans effort avec son naturel, peut-être dans une tentative d'éviter cet éclat numérique trop fréquent, cette brillance dure, nerveuse, fatiguante si commune parmi les DACs moins accomplis. Dans mon système, si l'authenticité du timbre, l'extension sans restriction aux extrêmes des fréquences supérieures et inférieures, la transparence, la résolution, le bloom instrumental et un sens tangible de la texture et du corps sont cruciaux, les composants, numériques ou non, qui ne peuvent pas reconstruire des images instrumentales de taille convaincante tissées dans une scène sonore de taille et d'espace réalistes, ne font tout simplement pas l'affaire. Là encore, le Tambaqui est exceptionnel dans ce domaine, et cette capacité doit être considérée comme l'un de ses points forts.

Je m'aventurerais à dire que cette capacité exceptionnelle est le résultat d'une combinaison de la reconstruction remarquablement fidèle des basses, jusque dans les régions subsoniques, et de sa résolution élevée (en raison de sa dépendance à l'égard de la transmission en continu de bits ?) Un autre domaine dans lequel le Tambaqui rivalise avec les capacités de DACs beaucoup plus coûteux est sa capacité à transmettre de manière vivante l'expression dynamique, de l'interprétation des nuances subtiles et des nuances près de son plancher de bruit extrêmement bas, à sa capacité à présenter des événements dynamiques remarquablement volatiles. La véracité, l'explosivité et l'étendue de sa capacité à rendre l'échelle dynamique étaient spectaculaires.

Je dois admettre que je suis plus qu'impressionné par le Tambaqui. De sa facilité d'utilisation et de sa mise à niveau efficace, grâce à l'application réfléchie et efficace de la télécommande Mola Mola, en passant par sa connectivité et sa polyvalence complètes, jusqu'à sa présentation organique et remarquablement analogique, il s'agit d'un appareil musical extraordinaire, qui n'a pas à rougir de la comparaison avec des appareils beaucoup plus chers, voire même avec certains méga-systèmes multi-box. Je tire mon chapeau à toute l'équipe de Mola Mola pour avoir abandonné la vieille norme PCM et avoir eu la vision et l'audace de tout restituer en utilisant son modèle de densité d'impulsion, et pour avoir établi des références si étonnantes dans son expressivité et sa transparence musicales, sa facilité de présentation, son flux organique et rythmique, et sa livraison générale si naturelle. Dans sa catégorie et dans sa gamme de prix, c'est tout simplement l'un des meilleurs produits du marché."

Avis Clients
Alain
G
(
Argentine
)
du
25.7.2023
Expérience globale :
5
/5
Excellent service, disponible et patient. Aime la musique, pas seulement commercial
Site Internet
5
/5
Catalogue
5
/5
Réactivité
5
/5
Disponibilité
5
/5
Conseil
5
/5
Transport et livraison
5
/5

Revendeur officiel des marques suivantes :