Logo Hi-Fi+
Hi-Fi+
Royaume-Uni
Textes originaux en anglais

"World class loudspeakers that should be considered by anyone looking for the very best that a sound system can deliver."

Distinction décernée dans cet article :

Traduit de l’anglais
“Combien d’entreprises de haut-parleurs construisent toutes leurs propres unités d’entraînement et les installent dans des enceintes révolutionnaires ? Et combien de ces entreprises sont réellement innovantes ? D’après mes calculs, la réponse est très peu, et parmi eux, Vivid Audio a le profil le plus bas. Je veux dire que vous n’avez pas besoin de beaucoup de doigts pour compter le nombre de fabricants d’enceintes qui fabriquent leurs propres tweeters et il y en a encore moins qui vont aussi loin que Vivid quand il s’agit de la construction de l’enceinte. La “boîte” que le Giya G2 habite est faite de deux peaux de fibre de verre renforcée, qui prennent en sandwich un noyau de balsa à grain fin. Il s’agit de tranches de balsa de 12 mm d’épaisseur, en blocs carrés de 50 mm et en triangles posés individuellement à la main. Le résultat est un caisson très incurvé et distinctif à l’extérieur, qui est à la fois rigide et léger et qui n’a pas d’arêtes vives susceptibles de provoquer des diffractions. Il s’agit véritablement d’un produit d’avant-garde.
Mais qu’en est-il du Giya G2 ? Elle ressemble à la G1 sortie en 2008 et semble avoir les mêmes haut-parleurs. Cependant, mettez les deux côte à côte et vous verrez qu’il s’agit d’une version plus petite du G1, avec la moitié du volume interne et 80% de sa hauteur. Il s’agit toujours d’une enceinte de taille décente qui mesure un mètre et tiers de haut, mais elle est plus facile à accueillir que la G1 car les haut-parleurs de basses ont un diamètre inférieur de 50 mm, bien qu’ils utilisent la même unité de moteur, et ne descendent donc pas aussi bas ou ne sont pas aussi bruyants. Cela ne veut pas dire qu’ils n’ont pas d’adhérence, de grognement ou d’ampleur.
Le concepteur Laurence Dickie explique les basses exceptionnellement puissantes du G2 par le fait que son travail dans le domaine de l’audio professionnel pour Turbosound lui a appris que l’utilisation d’aimants surdimensionnés sur des cônes légers permet d’obtenir ce résultat. Il compare cela à la façon dont un gros moteur dans une petite voiture vous donne plus de contrôle, s’il est conduit correctement. Dans ce cas, le moteur est la conception du crossover. À l’époque où Dickie travaillait pour B&W (il était responsable du Nautilus original), cette approche était décrite comme “trop poussée” – ce qui n’est pas très positif – mais dans ce cas, elle apporte des avantages considérables. Les basses présentent de nombreuses qualités propres aux enceintes actives, notamment une extension et une puissance impressionnantes ; certains parlent de ” grip “, d’autres de ” slam “, mais il s’agit essentiellement d’une combinaison de puissance et de rapidité difficile à obtenir avec les conceptions passives.
C’est un peu en contradiction avec le design gracieux du coffret, mais le G2 est une véritable bête. La puissance admissible est estimée à 800 watts et son rendu est si net que je peux facilement croire qu’il est capable d’absorber ce type d’énergie sans montrer le moindre signe de tension. Je n’ai en tout cas rien rencontré de tel aux niveaux auxquels je les ai poussés.
Pour en revenir à la composition du G2, il s’agit d’un système à quatre voies et cinq haut-parleurs avec des unités entièrement métalliques et des dômes caténaires sur le tweeter et le médium. J’ai noté que le dôme du tweeter est renforcé par un anneau en fibre de carbone, ce que Bowers avait l’habitude de faire dans sa série 800, car cela rigidifie suffisamment le haut-parleur pour ajouter une augmentation très intéressante dans les aigus.
Pour en revenir à la composition du G2, il s’agit d’un système à quatre voies et cinq haut-parleurs avec des unités entièrement métalliques et des dômes caténaires sur le tweeter et le médium. J’ai noté que le dôme du tweeter est renforcé par un anneau en fibre de carbone, ce que Bowers avait l’habitude de faire dans sa série 800, car cela rigidifie suffisamment le haut-parleur pour ajouter une augmentation très intéressante de l’extension des hautes fréquences avant la rupture, dans ce cas, le chiffre cité est de 44 kHz. Le tweeter, le médium et le médium-grave sont tous dotés d’une charge tubulaire conique et tous les cônes bénéficient d’une ventilation maximale à travers le panier et même le support de bobine qui soulage la pression derrière le dôme central. Les deux haut-parleurs de graves sont contreventés l’un par rapport à l’autre dans un dispositif d’annulation de réaction qui ne repose pas sur la rigidité de l’enceinte. En fait, les unités sont montées sur des anneaux en O pour minimiser la transmission d’énergie (comme le reste des haut-parleurs d’ailleurs). Les haut-parleurs de basses disposent également d’un débattement mécanique de 50 mm, ce que Dickie a dû apprendre dans son travail.
Etant donné que la fibre de carbone fait fureur ces temps-ci, j’ai demandé à Dickie pourquoi Vivid n’avait pas choisi ce matériau au lieu du GRP pour les peaux des caissons. Il a reconnu que la fibre de carbone était plus dans l’air du temps et qu’elle pouvait être très esthétique, mais qu’en pratique, son seul avantage réel serait de réduire le poids, ce qui, comme il ne s’agit pas d’une voiture, n’améliorerait pas la qualité sonore potentielle de l’enceinte. Le coffret actuel en GRP et balsa infusé sous vide représente moins de la moitié des 55 kilos de l’enceinte finie, ce qui est sans doute assez léger. Il y a cependant de la fibre de carbone dans le G2 ; elle est utilisée pour former la base, probablement parce qu’elle peut être moulée dans des formes plus complexes avec facilité. Les bornes du câble bifilaire se trouvent juste en dessous de l’enceinte, ce qui donne une belle apparence à l’arrière, mais un changement de câble délicat si vous êtes seul, j’ai dû les poser sur des coussins pour faire le travail. Il y a six inserts filetés pour des pointes en acier inoxydable faites sur mesure mais leur utilisation est optionnelle et j’ai opté pour la facilité de positionnement que la base lisse confère. Vivid fournit également des cavaliers de haute qualité pour ceux qui préfèrent utiliser un seul fil.
La première chose qui m’a frappé à propos de ces enceintes lorsque je les ai mises en marche, c’est le caractère de l’enregistrement de l’album Blues for Allah du Grateful Dead. Certaines enceintes donnent au pressage Audio Fidelity de cet album un son doux et luxueux, peut-être un peu plus que ce qui est susceptible d’être le cas avec un disque aussi ancien. Le G2 révèle la chaleur de l’enregistrement, mais aussi la manière inhabituelle dont la batterie a été posée et le fait que cet instrument est la clé du son global de ce disque le plus jazzé de Dead. Le disque sonne également comme un disque d’époque, avec des notes de guitare basse agréables et moelleuses, et des jeux de qualité supérieure de la part de Garcia et consorts. Quelques albums plus tard, il est clair que le G2 est un haut-parleur très rapide. Il n’y a aucune sensation de surplomb ou d’étalement de la synchronisation, mais contrairement à de nombreux exemples de la race, elle est également dépourvue d’avance. Le caractère intrinsèque de l’enceinte est totalement propre, ce qui laisse beaucoup d’espace aux qualités de la musique.
Lorsque cette musique contient un message émotionnel, vous savez tout, dans ce cas Laura Marling a livré la marchandise sur son album A Creature I Don’t Know qui est rempli de détails fins, mais qui se heurte à la compression de sa voix lorsqu’elle l’élève. Le caractère de l’enregistrement, bon ou mauvais, est évident avec le G2, mais cela ne fait que renforcer l’intensité de la performance et a été appliqué de manière appropriée, suffisamment pour provoquer des commentaires tels que “lummy and blimey jings, this is powerful stuff” de la part de votre serviteur.
J’utilise des monoblocs Valvet A3.5 de classe A et leurs 50 watts sont suffisants pour délivrer des lignes de basse qui savent à quelle hauteur on leur demande de sauter. C’est ce qui ressort de toutes sortes de musique, y compris le jazz blues de Conjure’s Music for the Texts of Ishmael Reed. Cet enregistrement très dense révèle les différentes couches impliquées dans sa création ainsi que sa nature analogique, même si je jouais un fichier HDTracks 24/88.2. Des morceaux plus propres et plus frais comme Habasha Sessions de Samuel Yirga sont encore plus réels. En fait, à bas niveau, le son est vraiment magique, totalement immersif, naturel et sans effort.
Dickie a suggéré qu’ils soient placés de façon à ce que l’axe se croise devant le siège d’écoute, ce qui a donné une excellente largeur de scène dans ma pièce, mais j’ai préféré l’équilibre tonal lorsque j’étais assis au sommet du triangle avec les deux haut-parleurs pointant droit sur moi. Avec beaucoup d’enceintes, je trouve cette configuration inconfortable, mais les médiums et les aigus doux et propres du G2 signifient que vous pouvez écouter comme cela à n’importe quel niveau et ne rien rencontrer d’indésirable, à moins que ce ne soit sur le disque, bien sûr. Un élément de cette nature m’a surpris en apparaissant sur ‘Keith Don’t Go’, le morceau live de Nils Lofgren qui risque de devenir un nouveau Private Investigations sur le front des démos. Les G2 l’ont présenté comme un ensemble totalement cohérent ; là où de nombreux haut-parleurs offrent beaucoup d’échelle mais peu d’image focalisée, cette fois c’est un homme qui joue de la guitare (avec un talent considérable) et les deux sont au même endroit dans le temps et dans l’espace. Ce que l’on n’entend généralement pas, c’est la limitation appliquée au crescendo, du moins pas dans la mesure où les Vivids le révèlent, tous les enregistrements commerciaux sont compressés dans une certaine mesure, mais c’est aussi le cas de beaucoup d’enceintes, ce qui n’est pas le cas ici.
Cette piste a également révélé l’absence totale de coloration du coffret de la G2, une qualité qui peut être entendue dans l’espace acoustique supplémentaire disponible pour que les notes s’arrêtent et commencent – le fait qu’elles se terminent quand elles le doivent étant la clé ici. L’autre signe révélateur est le plancher de bruit qui est plus bas qu’il n’y paraît habituellement, les contributions du caisson sont une forme de bruit, donc lorsqu’elles sont considérablement réduites, vous pouvez entendre des notes plus silencieuses et une plus grande décroissance des notes, et c’est plutôt addictif. Je comprends que le prix de cette enceinte est nettement inférieur à celui demandé pour le G2, mais la différence était si grande qu’il m’a fallu plusieurs semaines pour recalibrer mes attentes.
Avec la musique qui a une véritable gamme dynamique et une profondeur d’image telle que les Danses symphoniques de Rachmaninov, la puissance et l’ampleur de l’orchestre sont restituées avec un réalisme étonnant. C’est là que l’on commence vraiment à se demander comment des basses aussi basses peuvent être aussi bien contrôlées. Je ne pense pas que ce morceau figurait sur un album intitulé Power of the Orchestra, mais il aurait dû y figurer.
Malgré les résultats phénoménaux obtenus avec les G2, je ne pouvais m’empêcher de penser qu’une meilleure amplification aurait permis d’en tirer un meilleur parti. Mais j’ai eu beau essayer, je n’ai pas réussi à trouver quelque chose de vraiment approprié dans le temps imparti. J’avais un œil sur l’ampli de puissance MSB S200 qui avait fait une brève visite quelques mois plus tôt, qui a la puissance et la finesse pour rendre justice à ce haut-parleur, je pense. Il y a eu des moments où un peu plus de mordant sur les bords d’attaque aurait aidé certaines pistes et un bon ampli de classe AB aurait probablement fourni cela. J’ai essayé d’autres câbles et ils ont amélioré certaines qualités, mais c’est une enceinte tellement révélatrice que vous pouvez entendre ce qui manque assez facilement.
Thug Angels’ de Wyclef Jean est l’un des morceaux qui m’a mis sur la voie, ses basses étaient bien plus subtiles que d’habitude mais pas aussi claquantes, ce que 200 watts propres auraient sans aucun doute pu apporter. Mais avec ce morceau, il s’agit d’un composite de studio, un son qui n’a pas de véritable absolu. Avec un quatuor à cordes enregistré dans un souci de fidélité, le résultat est le meilleur que j’aie jamais obtenu. Les instruments sonnaient de manière totalement réelle et ont permis de réaliser que le G2 possède la finesse d’un électrostatique combinée à la puissance et à la dynamique d’un haut-parleur à caisson. Il est très rare que des cônes et des dômes puissent restituer la douceur de vraies cordes avec l’acoustique d’un studio de manière aussi efficace, et il est encore plus rare qu’un haut-parleur puisse passer d’un son doux à un son fort et vice-versa de manière aussi immédiate et sans effort.
On parle beaucoup des merveilles des télévisions en 3D, mais même les meilleures offrent un fac-similé assez pauvre de la réalité. Avec une enceinte comme celle-ci, vous êtes bien plus proche d’une présence solide dans la pièce et vous n’avez même pas besoin de lunettes spéciales !
J’ai obtenu un résultat superbe avec la Vivid Giya G2, meilleur semble-t-il que celui obtenu avec la G1 il y a quelques années. Bien que je mette cela sur le compte de meilleurs accessoires dans le système et de l’avènement de l’audio sur ordinateur, il est également probable que la taille légèrement plus petite du système d’enceintes convienne mieux à la pièce de taille réaliste. Il suffit de dire que ces deux enceintes sont de classe mondiale et devraient être envisagées par toute personne recherchant le meilleur de ce qu’un système sonore peut offrir.

1 produit.s concerné.s
4.9
sur 5
8
avis
Vivid Audio Giya G2 S2 vignette détourée
Sur commande

Vivid Audio Giya G2 Série 2

Enceinte passive
50.990€ TTC la paire
sur 5
avis
sur 5
avis

Articles du même reviewer

Autres reviews sur ce même produit

Avis Client

Patrick
A.
du
03/09/2022
Étoile pleine de couleur orange pour la notation de 1877.audio
Étoile pleine de couleur orange pour la notation de 1877.audio
Étoile pleine de couleur orange pour la notation de 1877.audio
Étoile pleine de couleur orange pour la notation de 1877.audio
Étoile pleine de couleur orange pour la notation de 1877.audio
Expérience globale : 5/5
Un très bon contact avec une personne de qualité

Revendeur officiel

Logo Aequo Audio
Logo Artnovion
Logo B.audio
Logo Bassocontinuo
Logo CAD
Logo C.E.C.
Logo Cos Engineering
Logo Diptyque Audio
Logo Estelon
Logo Gigawatt
Logo Grimm Audio
Logo Halcro
Logo Innuos
Logo Isoacoustics
Logo Jorma
Logo Kubala Sosna
Logo Marten
Logo Mola-Mola
Logo Playback Designs
Logo Qobuz
Logo Roon Labs
Logo Silent Angel
Logo Supra
Logo Trilogy Audio
Logo Verity Audio
Logo Vermeer Audio
Logo Vivid Audio
Logo Weiss
Logo Williwaw

Copyright 2021|2024 - Tous droits réservés